La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

  

  32. Le pardon

« Celui qui ne peut pardonner aux autres se coupe des ponts qu'il devra traverser,

car tout homme éprouve le besoin de se faire pardonner. » Thomas Fuller.

 

« Si nous voulons nous pardonner les uns aux autres,

commençons d'abord par nous comprendre les uns les autres. » Emma Goldman.

 

  Ne pas pardonner peut vous inciter à vouloir vous venger, donc à (faire) subir les conséquences de la vengeance.

 

  Ne pas pardonner peut aussi vous maintenir dans la rancœur et dans un état négatif dont vous êtes la première victime.

 

  Pardonner ne signifie pas forcément que vous devez vous réconcilier avec la personne incriminée. Pardonner, c’est accepter la faillibilité de l’autre, en tant qu’être Humain imparfait, tout comme la votre. Pardonner est libérateur et apporte la paix.

 

  1. Associez-vous à la situation où le conflit a commencé, ou bien, si vous ne vous en souvenez pas, à une situation plus récente. Faites comme si vous y étiez réellement, et prenez tout le temps dont vous avez besoin pour retrouver tous les éléments de la scène : Voyez tout ce qu’il y a à voir, entendez tout ce qu’il y a à entendre, et ressentez tout ce qu’il y a à ressentir. Revivez pleinement cette expérience, de l’intérieur.

 

  2. Imaginez un lien qui vous relie encore à la personne incriminée (par exemple, sous la forme d’un cordon ombilical, d’une ficelle…).

 

  3. Prenez une grande et profonde inspiration puis bloquez la respiration.

 

  4. Sur l’expiration, imaginez que vous coupez le lien, dont chacun reprend son morceau.

 

  5. Imaginez la personne s’éloigner de plus en plus, au fur et à mesure que vous lui adressez vos meilleures pensées.